metalangue


metalangue
 Langue artificielle servant a decrire une langue naturelle dont les termes sont ceux de la langue objet d'analyse, mais qui ont une seule acception et dont les regles de syntaxe sont aussi celles de la langue analysee. La metalangue est, par exemple, le langage grammatical, dont le linguiste se sert pour decrire le fonctionnement de la langue ; c'est le langage lexicographique, dont l'auteur du dictionnaire se sert pour les definitions des mots. Toute langue a sa propre metalangue dans la mesure ou elle utilise des mots comme c'est-a-dire, signifier, pour ainsi dire, vouloir dire, etc.

Glossaire de linguistique computationnelle. 2014.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • métalangue — métalangage [ metalɑ̃gaʒ ] n. m. • 1946; de méta et langage; en polonais, Tarski, 1931 1 ♦ Log. Langage formalisé supérieur qui décide de la vérité des propositions du langage objet. 2 ♦ Ling. Langage (naturel ou formalisé) qui sert à décrire la… …   Encyclopédie Universelle

  • MÉTALANGUE ET MÉTALANGAGE — MÉTALANGUE & MÉTALANGAGE Toute science est tentée de se constituer un savoir sur les outils qu’elle emploie: dès lors que l’on parle, dans n’importe quel langage, sur un autre langage, il y a un phénomène de métalangage. Lorsque ce langage second …   Encyclopédie Universelle

  • HARRIS (Z. S.) — HARRIS ZELLIG SABBETAI (1909 ) La recherche de Zellig Sabbetai Harris est intimement liée aux travaux de l’école américaine d’analyse distributionnelle qui a élaboré son programme pour la linguistique dans les années 1930 et 1940, sous… …   Encyclopédie Universelle

  • métalangage — [ metalɑ̃gaʒ ] n. m. • 1946; de méta et langage; en polonais, Tarski, 1931 1 ♦ Log. Langage formalisé supérieur qui décide de la vérité des propositions du langage objet. 2 ♦ Ling. Langage (naturel ou formalisé) qui sert à décrire la langue… …   Encyclopédie Universelle

  • GRAMMAIRES (HISTOIRE DES) - Grammaire et langage dans l’Inde ancienne — L’Inde a produit une littérature grammaticale très importante par son étendue et par sa profondeur. On peut y distinguer trois catégories d’ouvrages, trois directions d’activité intellectuelle. Tout d’abord, il y a des spéculations philosophiques …   Encyclopédie Universelle

  • HJELMSLEV (L. T.) — HJELMSLEV LOUIS TROLLE (1899 1965) Linguiste danois, animateur du cercle linguistique de Copenhague, Louis Hjelmslev se situe dans la perspective structurale issue de l’enseignement de Ferdinand de Saussure. Sa théorie «glossématique» constitue… …   Encyclopédie Universelle

  • métalinguistique — [ metalɛ̃gɥistik ] adj. • 1963; de métalangage, d apr. linguistique, adj. ♦ Ling. Qui relève du métalangage, appartient au métalangage. Mots métalinguistiques : mots autonymes et mots de la terminologie linguistique. Les dictionnaires et les… …   Encyclopédie Universelle

  • FORMALISME ET FORMALISATION — Au sens moderne la formalisation est la présentation des théories scientifiques – et, en premier lieu sinon exclusivement, des mathématiques – dans le cadre d’un système formel , permettant de caractériser sans ambiguïté les expressions du… …   Encyclopédie Universelle

  • PANINI — P ユini, dont on situe l’activité au VIe ou au Ve siècle avant J. C., est l’auteur d’un traité remarquablement systématique sur la langue sanskrite de son temps. Cet ouvrage se distingue par la profondeur des concepts linguistiques fondamentaux,… …   Encyclopédie Universelle

  • VÉRITÉ (logique) — La réflexion sur la vérité a suscité bien des spéculations philosophiques. D’abord sur sa nature. Deux positions, l’une réaliste, l’autre idéaliste, s’opposent sur ce problème: d’un côté, la vérité se définit par l’adéquation de l’esprit à la… …   Encyclopédie Universelle


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.